Douven's website

Our website

24
Au
Le remboursement des soins dorthodontie
24.08.2017 11:01

Engager des soins d’orthodontie dès le plus jeune âge, lorsqu’ils sont nécessaires, n’est pas seulement une recommandation d’ordre médical. Il s’agit aussi d’un impératif aux yeux de la Sécurité sociale qui, à de rares exceptions près, refusera net tout remboursement au-delà de l’âge de seize ans ! Pour autant, même les parents d’enfants plus jeunes ne peuvent compter que sur un remboursement très partiel de la part de leur caisse d’assurance maladie. Quand vous souhaitez savoir beaucoup, vous pouvez chercher plus d'articulateur dentaire sur www.athenadental.fr

L’orthodontie chirurgicale peut avoir pour but d’embellir un sourire, mais aussi de traiter certaines pathologies fonctionnelles, comme des difficultés de mastication. Cette chirurgie dentaire, qui intervient directement sur la mâchoire, peut aussi régler des problèmes liés à des craquements de l’articulation de la mâchoire, des difficultés pour parler, des problèmes posturaux et d’alignement dentaire. Elle est en outre efficace pour replacer la dentition quand les appareils dentaires se sont révélés inefficaces. Cette chirurgie peut être proposée à n’importe quel âge, mais concerne de plus en plus d’adultes.

Les radios effectuées au cabinet d’orthodontie sont cotées en lettre Z. Cette cotation leur garantit une prise en charge par la Sécurité sociale et un remboursement de 70 % du coût réel. Ces chiffres ne prennent pas en compte l’éventuelle participation de votre complémentaire santé. Autre cas : les radios d’orthodontie effectuées chez un radiologue. Dans cette situation, le coût des radios vous est directement facturé par le radiologue.

Les soins d’orthodontie peuvent être réalisés par un chirurgien-dentiste spécialisé ou par un médecin stomatologiste. Tout comme c’est le cas pour la pose de prothèses, le praticien est autorisé à facturer librement les soins d’orthodontie qu’il propose (à l’exception de la première consultation et des examens de diagnostic). Rien ne l’empêche donc de solliciter des montants élevés pour assurer la pose d’un appareil dentaire ou d’éléments de contention et pour assurer le suivi du patient pendant une ou plusieurs années.

Il ne faut pas hésiter à faire réaliser plusieurs devis car certains chirurgiens ont parfois des dépassements d’honoraires très importants. Si l’assurance maladie ne rembourse pas les appareils dentaires, passé 16 ans, il existe une exception. Dans le cadre d’un traitement associant la chirurgie et l’orthodontie, la limite de 16 ans peut en effet être dépassée.

 


Un Belge sur cinq n’a plus vu son dentiste depuis 5 ans

 

 

Comments


Free website powered by Beep.com
 
The responsible person for the content of this web site is solely
the webmaster of this website, approachable via this form!